Communicant expert ou débutant, le dircom ne doit-il pas rester dans tous les cas un doux rêveur, éternellement à la recherche du léger, du beau et du meilleur que peut réserver l’avenir?

Le droit ou le devoir de rêver

Le dircom a ce bel avantage d’être autorisé et invité à rêver. Et pourquoi pas à entraîner les autres à s’évader vers d’autres mondes. Fabricant de réalité augmentée, il sort du chemin tracé et libère son esprit pour vagabonder un peu. Armé de son regard d’enfant, il part à la recherche  du mieux, pour inventer, réinventer, susciter la créativité et composer in fine un nouvel univers, propre à la marque ou au projet.

Histoire de refaire l’histoire. De la rendre plus visible, plus compréhensible…Histoire de changer la donne et  de donner le change, dans un monde trop dur.

Quel beau métier quand même que celui de communiquer, où le rêve est une des ressources pour viser juste et toucher au cœur.

Personnellement j’ai mis du temps à accepter cette dimension. Il faut accepter de ne pas être sérieux dans ce que l’on produit. On n’est pas forcément formaté pour cela. Que vont penser tous ces autres? Et pourtant, j’ai été à bonne école : ma maman est la championne du rêve! …Mais chut, c’est un (petit) secret.

Bonne écoute

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Racontez moi

Présentez votre meilleur prétexte pour engager la conversation. C’est promis, je réponds vite.

En cours d’envoi

Prétexte de Com est un site développé avec enthousiasme à "Lyon moins le quart".

2019 Prétexte de com - Tous droits réservés / Mentions Légales

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?